Histoire

 

30 millions d’années   Formation de la butte de Poulagnier suite à l’éruption d’un volcan entre le Trias (fin de l’ère secondaire) et le l’Eocène (début de l’ère tertiaire).
IIème siècle av JC    Construction d’un oppidum sur le promontoire rocheux du Piégu. Le site couvrant une superficie d’environ deux hectares était protégé au sud par un rempart flanqué de deux tours.
Du Ier au IIIème siècle Une villa romaine est implantée au pied des collines, en bordure des voies de passage.
IVème siècle L’implantation romaine se déplace vers le pays haut .
Vers 450/500 A la fin de la période antique le site de hauteur du Piégu est réoccupé, un fortin est bâti au-dessus des constructions antérieures.
1040, puis 1044 Un castrum établi sur le terroir de Rothgerium apparait dans les textes comme une propriété de la famille de Vence. Suite au mariage d’Odile avec le vicomte Foulques de Marseille le site entre dans le domaine vicomtal. C’est à ce titre que les deux époux en concèdent la moitié à la puissante abbaye Saint Victor de Marseille.
1150 Les seigneurs de Signes, successeurs des vicomtes de Marseille, opèrent une razzia sur les biens de l’abbaye de part et d’autre du massif.
Le castrum de Rougiers probablement formé de consconstructions légères et peu défendues situées en plaine, est pillé, détruit et définitivement abandonné.
Fin du XIIème siècle Construction d’un nouveau castrum entouré par de fortes murailles sur la crête de Saint Jean.
En 1254, le roi de France St Louis a passé une nuit à Rougiers.
Fin du XIIIème siècle De nombreux habitants quittent le castrum de Saint Jean pour s’établir en bordure de la plaine où ils exercent leur  activité agricole. C’est probablement de cette époque que date le premier hameau appelé aujourd’hui le Pays-Haut.
1330-1345 L’installation d’un atelier de verriers à Saint Jean entraine un regain d’activités et une période de prospérité.
1348 Chute démographique importante due à une épidémie de peste. début du XVème siècle Abandon du site de Saint Jean. Apparition d’une deuxième agglomération, en bordure du chemin qui mène de Marseille à Tourves, sur l’emplacement du village actuel.
1661  En raison du déplacement des lieux d’habitation, construction d’une nouvelle église sous le vocable de Saint Sébastien, là où se trouve aujourd’hui la place de l’horloge. Elle sera utilisée pendant près d’un siècle 1750 Rougiers devient propriété de la famille de Valbelle qui  s’éteint en 1780.
1759  Réception des travaux de la nouvelle église.
1780 La famille de Castellane, alliée des Valbelle, hérite de la seigneurie de Rougiers qu’elle conservera jusqu’à la Révolution.
En mai 1859, le régiment de la garde impériale, se rendant en Italie passa à Rougiers. Il s’y arrêtera de nouveau au retour de la bataille de Solférino.
1910 L’électricité arrive à Rougiers.

Les Maires de Rougiers

Jean Laurent JAUBERT  (1835 – 1837)

Chrisostome REVEST  (1837- 1841)

Jean Baptiste NEGREL  (1841-1843)

Jean Laurent JAUBERT  (1843 – 1848)

Polyeucte CASTINEL  (1848 – 1852)

Lazare VIDAL  (1852 – 1860)

Séverin CASTINEL  (1860 – 1881)

Bunainée REIMONENQ  (1881 – 1884)

François CASTINEL  (1884 – 1886)

Emile MENC  ( 1886 – 1887)

Paul REVEST  (1887 – 1892)

Pascal BARBAROUX  (1892 – 1904)

Victorin BLANC (1904 – 1908)

Victor REVEST  (1908 – 1912)

Émilien Bigoun (1912 – 1921)

Victorin HENRY ( 1921 – 1971)

Gilbert Henry (1971 – 1995)
Gérard Bleinc
Gérard Bleinc ( 1995- )

Laisser un commentaire