Déconfinement : ce qui change le 15 décembre 2020

Ainsi à partir du 15 décembre 2020, les français troquent l’attestation confinement contre l’attestation couvre-feu. Cela signifie qu’en journée, les français sont libres de se déplacer comme ils le souhaitent sans devoir justifier la nécessité de leur sortie. En revanche un couvre-feu est instauré passé cette date. Celui-ci se retrouve finalement durcit, il est donc mis en place entre 20h et 6h contre 21h et 7h initialement. Si une dérogation est prévue pour Noël, ce ne sera pas le cas pour le soir du Nouvel An. De leur côté, les déplacements inter-région sont à nouveau autorisés.

Déconfinement : les déplacements entre les régions autorisés dès le 15 décembre
A l’approche de la date clé du 15 décembre, le premier ministre Jean Castex confirme que le déconfinement aura bel et bien lieu à cette date, bien que les conditions soient durcies. Néanmoins, passée cette date, les déplacements entre les régions sont bel et bien autorisés, y compris pour la période des fêtes de fin d’année.

Enfin, mauvaise nouvelle pour la culture, les salles de théâtres, les cinémas et les musées voient finalement leur réouverture reportée de 3 semaines. Ils restent donc fermés jusqu’au 7 janvier 2021.

Couvre-feu mode d’emploi : ce qu’il faut savoir pour le 15 décembre
Lors d’une conférence de presse ce jeudi 10 décembre 2020, Jean Castex a annoncé un durcissement des mesures prévues pour la phase 2 du plan de déconfinement, avec un couvre-feu de 20h à 6h du matin, ainsi que l’annulation de la dérogation initialement prévue pour le soir du Nouvel An.

Covid : l’attestation de déplacement pour le couvre-feu de nouveau à présenter dès le 15 décembre
Lors de son allocution télévisée du 24 novembre 2020, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’un couvre-feu de 21h à 7h du matin, et durci par la suite de 20h à 6h par Jean Castex lors d’un point presse ce jeudi 10 décembre. Effectif dès le 15 décembre à minuit dans toute la France, des dérogations seront toutefois possibles mais limitées. Les déplacements nocturnes devront donc être justifiés dans ces zones concernées avec le retour des attestations dérogatoires .